Convergences entre l’antispécisme, le féminisme et les autres mouvements sociaux

Margaret Cavendish

Anna Kingsford

Chaque fois que les gens disent "il ne faut pas tomber dans la sensiblerie", cela signifie qu'ils s'apprêtent à commettre quelque cruauté. Et s'il ajoutent "il faut être réaliste", ils veulent dire par là qu'ils vont en tirer de l'argent.


Brigid Brophy, 1965

Plus l’homme est féroce envers la bête, plus il est rampant devant les hommes qui le dominent


Louise Michel, 1886

C'est parce que ma chair a saigné, parce que mon coeur a été broyé, parce que j'ai connu les misères, les humiliations; c'est aussi parce que j'ai senti les égoïsmes, les lâchetés et tous les instincts de l'animalité remuer mes entrailles que je me penche vers la bête déchirée, gémissante, repoussante et méprisée, ensauvagie à la fois par les brutalités de l'homme et les fatalités de la nature.


Marie Huot, 1890

Parce que je ne suis "qu'une femme", parce que tu n'es "qu'un chien", parce qu'à des degrés différents sur l'échelle sociale des êtres nous représentons des espèces inférieures au sexe masculin - si pétri de perfection - le sentiment de notre minorité a créé entre nous plus de solidarité encore, une compréhension davantage parfaite.
 

Sévérine 1903

 

The Brown Dog Affair

« HOMMES ET FEMMES D’ANGLETERRE,
COMBIEN DE TEMPS ENCORE CELA DURERA-T-IL ? »

Est-il nécessaire de redire que les femmes ou plutôt les veilles filles fournissent le plus nombreux contingent de ce groupe? Que mes adversaires ne me contredisent pas, sinon je les défierai de me citer parmi les leaders de l'agitation une seule fille riche, jolie et aimante, ou une seule femmes ayant trouvé dans son intérieur domestique de quoi satisfaire pleinement son besoin d'affection.

Dans les salles d'urgence américaines, les patients noirs et hispaniques  sont moins susceptibles de recevoir des médicaments pour soulager la douleur que les blancs

Les enfants noirs atteints d'appendicite sont moins susceptibles de recevoir des médicaments contre la douleur que les blancs

Les stéréotypes inconscients sur les Afro-Américains et la difficulté des médecin à sympathiser avec des patients dont l'expérience est différente de la leur contribuent probablement à ce problème 

La même mentalité qui a rendu légitime la réalisation d'expériences sur des femmes noires par le "père de la gynécologie" au 19e siècle continue aujourd'hui d'autoriser les odieuses atrocités qu'on fait subir aux animaux non-humains.

A. Breeze Harper

L’occultation ou le déni de la souf­france de celles et ceux qui sont consi­dé­rés

dif­fé­rents structure le racisme, le sexisme et le spécisme.

Puisqu’on n’exploite ni ne vio­lente nos égaux, il nous faut des « moins impor­tants » : des humains qui peuvent faire le tra­vail ingrat et sous-payé, par exemple, et des ani­maux qui peuvent être enfer­més pour pro­duire des œufs, du lait, de la viande, de la four­rure, ser­vir de cobaye ou de diver­tis­se­ment…


Dalila Awada
 

Le thème de l’animalité a for­gé une grande par­tie des mythes racistes et sexistes.

C’est un dis­po­si­tif de domi­na­tion redou­table. L’animalisation de l’autre est néces­saire pour l’exclure du cercle de la mora­li­té.

Andrea Dworkin

Le concept d’animal dénoncé ici est construction sociale, l’étiquette. Parce que l’histoire a associé les animaux aux femmes pour mieux les dominer, plusieurs ont cherché à s’émanciper en niant cette association.

 

Le terme « animal » est une catégorie dans laquelle nous plaçons certains corps lorsque nous voulons justifier la violence à leur endroit. C'est pourquoi la libération animale devrait concerner tous ceux et toutes celles qui sont marginalisé.es... Aussi longtemps que nous seront oppressé.es, aussi longtemps que "Animal" voudra dire quelque chose de dégradant, nous ne serons jamais libéré.es

Text

Aph Ko

Husbandry : élevage
husband : homme chef de ménage

Vache : fille ou femme grossière et malpropre : c’est une grosse vache que cela, elle a le plus méchant air du monde.

Taureau : animal fort avec deux cornes, un seul suffit pour quinze vaches. les hommes n’ont-ils pas pareil destin à l’égard des femmes ?

César-Pierre Richelet,
Dictionnaire de la langue française, 1683

Dans la mythologie de la culture patriarcale, la viande alimente la vigueur; on acquiert les attributs de la masculinité en se sustentant de ces nourritures masculines. [...]

Les hommes sont puissants, les hommes doivent être puissants, les hommes ont donc besoin de viande.

Le concept de la viande incarne une évocation littérale du pouvoir masculin.
 

Carol J. Adams, La politique sexuelle de la viande

Respecter la dignité humaine consiste précisément à mieux traiter les humains que les animaux. À l’inverse, violer la dignité humaine, c’est traiter quelqu’un « comme un animal ». En ce sens, l’humanisme est étroitement lié à la hiérarchie des espèces : il s’agit d’élever l’humain au-dessus de l’animal. Il serait donc plus opportun de parler d’un « suprémacisme humain ».

 

Will Kymlicka

Nous n’avons pas besoin de sacrifier les animaux pour défendre les droits et la dignité des femmes, des minorités raciales ou des personnes handicapées. En réalité, la lutte contre la hiérarchie des espèces et celle contre les hiérarchies intra-humaines ne sont pas comme des vases communicants; elles se renforcent mutuellement.

Will Kymlicka

Réduire la distance entre le statut des humains et celui des animaux contribue à réduire les préjugés et renforce la conviction que les différents groupes humains sont égaux entre eux.

Les véganes blancs et privilégiés comme moi-même ne sont pas toujours conscients que notre désir de mettre fin à la souffrance des animaux peut également être classiste, raciste, transphobes, voire sexiste.

Le mouvement des droits des animaux semble encore plus uniforme que le féminisme. Si c'est le cas, sa vision est terriblement étroite.

 

Brittany Shoot

S'indigner de la "cruauté des autres" est toujours plus facile parce que nous percevons mieux l'absence de nécessité des pratiques qui ne sont pas les nôtres (et dont nous ne tirons  aucun bénéfice).

Christiane Bailey et Jean-François Labonté

La moindre des choses est de pratiquer une solidarité passive en prenant soin de ne pas causer de tort aux autres causes sociales.

Christiane Bailey et Jean-François Labonté

Être végane s'inscrit dans une perspective révolutionnaire. Développer non seulement des relations plus compassionnelles avec des êtres humains mais aussi des relations plus compassionnelles avec les autres êtres avec lesquels nous partageons cette planète.  

Angela Davis

Les vrais mâles préfèrent la viande. Convergences entre l’antispécisme, le féminisme et les autres mouvements sociaux

By Elise Desaulniers

Les vrais mâles préfèrent la viande. Convergences entre l’antispécisme, le féminisme et les autres mouvements sociaux

Version PEA - mai 2020

  • 270
Loading comments...

More from Elise Desaulniers