Les relations

entre les humain·e·s et le vivant

 

Élise Desaulniers

La rationalité

Aristote (384-322 AVJC), Thomas d'Aquin (1226-1274), René Descartes (1596-1650),
Thomas Hobbes (1588-1679), Emmanuel Kant (1724-1804)

Jeremy Bentham 1748-1832

La question n'est pas “peuvent-ils raisonner?”, ni “peuvent-ils parler?”, mais “peuvent-ils souffrir?” 

Charles Darwin 1809-1882

La différence entre l'humain et les autres animaux n'est pas une question de nature, mais de degré.

Toute la nature est liée entre elle par des liens invisibles
George Perkins Marsh (1801-1882)

Au 19e siècle, avec la révolution industrielle, la nature n'est plus dangereuse. Elle est apprivoisée.

Aldo Leopold (1887-1948)
Une chose est juste lorsqu'elle tend à préserver l'intégrité, la stabilité et la beauté de la communauté biotique. Elle est injuste lorsqu'elle tend à l'inverse.

Comment des êtres intelligents pourraient-ils chercher à contrôler quelques espèces indésirables par une méthode qui contamine l’environnement tout entier et expose même les leurs à une menace de maladie et de mort ?
Rachel Carlson 1907-1964

Anthropocentrisme Biocentrisme Écocentrisme
Défninition L'humain au centre de tout, l'humanité a une valeur supérieure à celle de la nature. Toute forme de vie a une valeur intrinsèque. La nature dans son ensemble comme ayant une valeur intrinsèque et méritant d'être protégée pour elle-même.
Conservation La conservation de la nature est souvent justifiée par ses avantages pour les humains (p. ex., la préservation des espèces pour la recherche scientifique ou le tourisme). La conservation de la nature est motivée par le respect de la valeur intrinsèque de chaque être vivant, sans considération pour son utilité pour les humains.. La conservation de la nature vise à maintenir l'intégrité des écosystèmes et à préserver la diversité biologique, indépendamment de ses avantages pour les humains.
Exemple L'exploitation des ressources naturelles pour répondre aux besoins humains. Des actions juridiques pour protéger une espèce spécifique menacée d'extinction. La restauration d'un écosystème naturellement régénératif, comme une forêt tropicale, en mettant l'accent sur le rétablissement de l'ensemble de l'écosystème, y compris les interactions entre les différentes espèces.
 

the brown dog affair

« HOMMES ET FEMMES D’ANGLETERRE,
COMBIEN DE TEMPS ENCORE CELA DURERA-T-IL ? »

Sentientisme

 

Perspective éthique qui se concentre sur la considération morale des êtres sensibles, qu'ils soient humains ou non humains, en mettant en avant leur capacité à ressentir des sensations subjectives comme la base de leur dignité et de leurs droits moraux.

 

Si posséder un degré d’intelligence plus élevé ne donne pas le droit à un humain d’en utiliser un autre à ses propres fins, comment peut-il permettre aux humains d’exploiter les non-humains ?
Peter Singer 1946-

Nous condamnons l’ensemble des pratiques qui supposent de traiter les animaux comme des choses ou des marchandises. Dans la mesure où elle implique des violences et des dommages non nécessaires, nous déclarons que l’exploitation animale est injuste et moralement indéfendable.

Déclaration de Montréal sur l'exploitation animale (2022)

Le féminisme est une philosophie transformatrice qui embrasse l’amélioration de la vie sur terre pour toutes les formes de vie, pour toutes les entités naturelles.

Carol J. Adams 1951-

A

  • Blancs
  • Culture
  • Raison
  • Riches
  • Hommes

Non-A

  • Non-blanc
  • Nature
  • Émotions
  • Pauvres
  • Femmes

Humains

Animaux

7

La nature se rétrécit à mesure que le capital s'accroît. La croissance du marché ne peut pas résoudre la crise qu'elle crée.

Vandana Shiva, 1952-

"Plus nous sommes exposés à la splendeur de la nature, que ce soit par le biais de films, de musées ou de l'écotourisme, plus nous sommes tentés d'imaginer que la nature est une ressource infinie et inépuisable. En réalité, le poids de tous les mammifères terrestres sauvages restants représente moins de 10 % du poids combiné de l'humanité."  
- Ron Milo

 70 % des terres agricoles sont consacrées directement ou indirectement à l’élevage.
Pourtant, la viande, les œufs et les produits laitiers fournissent à peine 20 % des calories qui sont consommées par les humains

  • Nous avons un fort biais anthropocentriste;

  • Les animaux partagent avec les humains la capacité à ressentir des sensations subjectives et ne devraient pas être traités comme des choses ou des marchandises (pourtant, la très très grande majorité des animaux sur terre sont des animaux d'élevage )

  • La nature n'est pas une ressource inépuisable; la croissance infinie n'est pas possible.

  • Nos choix alimentaires ont un impact majeur sur l'environnement et la vie des animaux;

  • Il faut viser des rapports égalitaires et empreints d'empathie.

Les relations entre les humain·e·s et le vivant

By Elise Desaulniers

Les relations entre les humain·e·s et le vivant

  • 133