Se promouvoir
sur le Web

 

Élise Desaulniers, 4 février 2017

Incontournable.

 

  • Environ 70% des investissements publicitaires en-ligne (hors Google) sont sur FB

  • Taux de pénétration de 90%, loin devant les autres réseaux sociaux

  • 900 minutes par mois, loin devant les autres réseaux qui sont tous à moins de 200 minutes par mois.

    Sources ici et .

Faut être là. Mais avec une page d'auteur ou pas ? 

Ça dépend... (mais à priori, non si vous voulez mon avis)

 

 

 

Des exemples : Kim Thuy, Simon Boulerice,
Sophie Bienvenu, Laurie Bédard

Instagram, c'est pas que des photos de bouffe

Twitter ? Si on veut se coller à l'actualité.

 

Des exemples : Martine Delvaux, Joseph Elfassi, Véronique Grenier, Fabien Cloutier, Natasha Kanapé-Fontaine 

La règle du 10/90

On parle de soi 10% du temps...

Personne n'attend de vos nouvelles

Quand on a rien à dire, on se tait !

Quoi partager ?

  • Des citations
  • Des critiques
  • Vos lectures
  • Des événements
  • Votre quotidien : votre bureau, vos cafés, votre chat !
  • Vos bonnes nouvelles
  • Vos réflexions
  • Des extraits
  • Des mises à jour sur l'avancement de votre nouveau roman
  • Des détails sur vos personnages ou les lieux où se situent l'action
  • Des "Live" sur Facebook, Instagram, Twitter...

Goodreads,
le réseau social des amateurs de littérature ?

Une auteure à suivre :

Josiane Stratis

Si vous Googlez votre nom ou le titre de votre livre, qu'est-ce qu'on trouve ?

Votre fiche d'auteur
devrait peut-être
être sur Wikipedia

Un site ?

Ça dépend... Faut le voir comme un complément.

Avez-vous du contenu ?
Envie de le tenir à jour ?
Quelque chose à vendre ?
Comment allez-vous le faire connaître ?

Un bon site d'auteure pour s'inspirer :

Tout ça prend du temps.

N'attendez pas la veille de votre lancement pour vous faire connaître !

Et surtout ! Pas la peine d'insister !

Pour travailler dans le domaine du livre depuis plus de 15 ans, je vous assure, ça ne sert à rien d'enfoncer votre livre dans la gorge du public. Rien du tout. Et comme gestionnaire de communauté, vous voir créer un profil Facebook personnel pour y ajouter des gens et les solliciter ensuite pour faire parler de votre livre ne vous sert pas plus. Vous allez juste perdre vos contacts un par un, en vous demandant pourquoi les gens ne vous suivent plus. Dans la marée d'informations qui les submerge tous les jours, les gens veulent choisir la marque qu'ils vont suivre, pas se la faire imposer. Et ils vont la suivre si elle est intéressante et a des choses à dire: pas juste de l'autopromotion.
 

Je sais très bien que faire la promotion parmi tout ce qui sort au Québec est difficile, que ce n'est pas tout le monde qui a les moyens et le temps requis. Mais insister, répéter la même info, parler à outrance de votre livre (votre bébé qui vous tient à cœur, j'en suis persuadée, et vous ne le faites certainement pas avec de mauvaises intentions) fera juste de vous une personne à éviter sur les réseaux sociaux. Et c'est triste, car tous vos efforts auront servi à rien.

Myriam Daguzan Bernier

Se promouvoir sur le Web

By Elise Desaulniers

Se promouvoir sur le Web

  • 1,328
Loading comments...

More from Elise Desaulniers