Annuaires "officiels": Search.ch et Local.ch vont fusionner

Qu'est-ce que cela vous inspire ?
Pour ma part, 468 CHF/an pour avoir juste le lien de son site web sur local.ch, et 1170 CHF/an pour ajouter un descriptif détaillé et un logo. Si on veut ajouter de la publicité, il faut payer en sus... J'appelle cela "du vol". J'ai donc décidé de faire avec "Search.ch", qui au moins pratique un enregistrement de base, qui garde son sens "public" initial, des pages jaunes "gratuites".
Après fusion avec Search, cela pourra devenir du "Racket". Comment se fait-il que nous autorisions une telle hégémonie ?
Est-ce que nous avons d'autres annuaires ? (avec des comparatifs de trafic, un annuaire inutilisé est inutile...). Je suis un fervent défenseur de la réappropriation par la Suisse de son patrimoine numérique, et même, de pousser la Suisse à devenir le coffre-fort numérique de la planète. Un lieu de sauvegarde de la liberté d'échange d'informations...
Mais dans ce cas précis, où se trouve l'échange et la construction de valeurs pour le bien commun ? Je comprends qu'il faille un modèle économique pour soutenir le fonctionnement et les développements, mais pas pour continuer d'enrichir les "grands propriétaires"... A ce prix, je préfère investir dans une campagne Google adds, bien qu'à regrets ! Au secours, sauvez nos données des appropriations abusives!

Title Text

Transparence, sauf pour les prix !

Swisscom Directories, mandaté par Admin.ch,

demande 86'000 CHF pour le DVD

OpenLocal

By Pascal KOTTE

OpenLocal

Et si on se réappropriait nos propres données, sous notre auto-contrôle ?

  • 721
Loading comments...

More from Pascal KOTTE