Patrimoine, Public History
et Humanités numériques:

L'encyclopédie pour une histoire nouvelle
de l'Europe et le fond Colbert

 

Frédéric Clavert / Delphine Diaz / Laurence Giordano
LabEx EHNE

Introduction

Le LabEx EHNE et
l'Encyclopédie pour une histoire nouvelle
de l'Europe

  • Réinsérer l'histoire de l'intégration européenne, dans une historiographie plus générale de l'Europe.
  • Point de départ: constat d'une incapacité de l'histoire de l'intégration européenne à expliquer la crise européenne d'aujourd'hui.
  • Ainsi, outre des objectifs scientifiques plus traditionnels, Le LabEx a l'ambition de créer une encyclopédie en ligne pour une histoire nouvelle de l'Europe.
  • Ce projet d'encyclopédie est donc à l'intersection des Humanités numériques et de la Public history.

Le fonds Colbert

  • Environ 1800 plaques de verres,
  • Donne une idée de la manière dont les Français voyaient la France, l'Europe et le monde à la Belle Époque.

 

Comment un fonds photographique oublié peut bénéficier de sa numérisation pour devenir un patrimoine, «analogique» comme «numérique», utile aux chercheurs et à un public plus large? Qu'apportent les humanités numériques?

Plan

  • «Patrimonialisation» et numérisation du fonds
  • Le fonds, la recherche et l'enseignement
  • Interactions entre le fonds et l'encyclopédie

«Patrimonialisation» et
numérisation du fonds

Histoire du fonds

  • Trouvé par hasard au lycée d'enseignement général Colbert (Paris, Xe) par une enseignante d'histoire géographie
  • 42 boîtes de 1816 photographies sur plaque de verre
  • Histoire du fonds s'insère dans l'histoire des projections lumineuses
    • Emploi didactique se développant à partir du Second Empire
    • Politique de la IIIe République favorable à l'exploitation pédagogique de ce type de fonds
      • Création du musée pédagogique
    • Essor des conférences populaires (à destination des adultes)
    • Essor des usages pédagogiques de ce type de supports au sein des écoles - ici école primaire supérieure

Composition et recomposition du fonds Colbert

  • Le fonds Colbert est issu du fonds Molteni, racheté par Radiguet et Massiot
    • Alfred Molteni constitue un fonds de prises de vue inédites dans les années 1870. 60 000 vues sur verre à la fin du XIXe
    • Vendu en 1899 à Radiguet et Massiot
    • Rend la datation de toutes les prises de vue difficile, certaines datent vraisemblablement d'avant 1870.
  • Les prises de vue ont été réorganisées en fonction des besoins pédagogiques probables (plusieurs numéros d'inventaire)
  • Pas d'archives au lycée pour expliquer la présence du fonds

«Mise en données»

Mise en données: l'ensemble du processus menant d'un support physique (dans ce cas précis) vers un ensemble numérique cohérent et exploitable: numérisation, schéma de metadonnées, insertion dans un système de gestion de données, exploitation par différents outils...

Étapes de la «mise en données» du fonds

  1. Catalogage (plus «numérisation de travail») et comparaison avec les fonds de divers musées (s'assurer de l'originalité du fonds)
  2. Numérisation à proprement parler (à venir)
  3. Injection dans Omeka (demande sera adressée au TGIR Huma-Num)
  • Respecte les standards de méta-données (ie Dublin Core)
  • Modulaire: ajout de plug-ins
  • API type REST / OAI-PMH: rend la connexion possible avec Europeana, Isidore, ou l'encyclopédie du LabEx par exemple)
  • Bon choix pour une structure qui n'est pas "humanités numériques"
  • Sa faiblesse est l'absence de multilinguisme
  • Réflexion sur les outils à mettre à disposition des visiteurs du fonds
    (ex: neatline pour chronologie et spatialisation des photographies)
  • Aperçu du fonds

    Le fonds Colbert,
    la recherche et l'enseignement

    Exploitation pédagogique du fonds

    • Exploitation pédagogique par les élèves du Lycée Colbert, qui entraîne un travail entre historiens du supérieur / historiens du secondaire et leurs élèves.
    • Ce travail pédagogique a aboutit à une exposition au lycée lui-même et à la création d'un site web montrant le travail effectué par les élèves.

    Exploitation pour la recherche et sa valorisation

    • Les sept axes du LabEx: civilisation matérielle / politique / humanisme / Europe et le monde / guerres / genre / histoire de l'art
    • Chaque axe a mené une réflexion sur l'exploitation possible du fonds à des fins scientifiques
    • Chaque axe a montré que ces prises de vue pouvait intéresser l'étude de divers thèmes:
      • Géographie du politique
      • L'Europe en flux (ports, trains...)
      • Lieux des guerres (avant la Grande Guerre, après 1870)
      • Le genre
      • La vision des colonies et des "indigènes"
      • L'architecture européenne

    La numérisation comme moyen nécessaire à l'exploitation du fonds

  • Importance de la numérisation pour ce travail en commun, difficile à mener au seul Lycée Colbert.
  • Ce travail est mené à divers titres:
    • Illustratif (encyclopédie, publications, etc)
    • Recherche (notamment axe genre)
    • «Public history»

    Public history

    • Expositions (à terme soutenues en ligne par l'utilisation d'Omeka)
      • Travail est en train d'être mené
    • Encyclopédie

    Le fonds Colbert et l'Encyclopédie pour une Histoire nouvelle
    de l'Europe

    L'encyclopédie plus en détails

    • Encyclopédie analytique à processus d'édition contrôlé
      • ≠ Wikipedia,
      • ≠ bibliothèque numérique.
    • Public large:
      • chercheurs, enseignants, journalistes, politiques...
    • Donner des clés historiques de compréhension de l'Europe d'aujourd'hui
    • Articulée autour de notices thématiques, longues et de notices plus factuelles
      • Les notices reposeront sur les recherches effectuées au sein du LabEx

    Comprendre l'Europe
    au travers d'un fonds photographique

    Dans cette encyclopédie, le fonds Colbert pourra servir à

    • Illustrer l'encyclopédie
    • «Donner à voir une problématique», ajouter du contenu à l'écrit (cf. genre)


    L'interaction encyclopédie / fonds Colbert sera l'un des éléments de patrimonialisation du fonds: lui donner une certaine dynamique, développer son potentiel d'histoire et de mémoire. Cette dynamique servira l'encyclopédie en retour.

    Crowdsourcing?

    • Pour améliorer encore cette patrimonialisation, nous projetons d'utiliser le plug-in d'Omeka permettant de faire «appel aux masses» pour améliorer les métadonnées des prises de vue - notamment pour la datation («redocumentarisation»)
    • Un système de tagging pourra également servir cette redocumentarisation.
    • Le modèle est ici PhotoNormandie, projet de Patrick Peccatte.

    Conclusion

    Le fonds Colbert, patrimoine et «bien commun»

    • Au travers de l'encyclopédie
    • Au travers des différentes expositions
    • Au travers du travail pédagogique effectué autour
    • Au travers une éventuelle connexion avec Europeana ou recherche Isidore (projet)


    Il y a donc patrimonialisation, au sens d'un processus, d'une transformation de boîtes abandonnées dans un lycée en un ensemble jouant un rôle dans des projets de recherche, dans des projets de diffusion et valorisation de cette recherche au travers d'expositions, au travers de l'encyclopédie, au travers du travail effectué avec des élèves du secondaire.

    Le rôle des Humanités numériques

    • Assurer une base solide et pérenne à la «mise en données» du fonds
    • Rôle de «soutien»: expérience pédagogique
    • «Mettre en réseau»: Encyclopédie, Europeana

     

    Faire de ce fonds un patrimoine numérique...
    ...et un patrimoine tout court:

     

    • une grande partie du travail commun au sein du LabEx au sujet du fonds serait nettement plus difficile sans le numérique
    • Il serait impossible de faire appel à l'ensemble des chercheurs du LabEx (200 en toute théorie) et restreindrait le savoir-faire et les connaissances nécessaires pour exploiter le fonds

    Maturité des Humanités numériques

    • Certaine «facilité» à utiliser des outils / méthodologie issus des Humanités numériques: utilisation de standards, logiciels, infrastructures existantes out of the box.
    • Facilité contrebalancée par la pléthore de choix techniques à faire, qui peuvent orienter l'ensemble du projet.
    • Les choix techniques doivent servir les objectifs des équipes de recherche et de leurs structures de recherche.

    Exemple du choix d'Omeka

    • sa compatibilité avec de nombreux standards est son grand atout,
    • la facilité qu'il donne pour gérer un fonds (avec possibilité de respecter les fonds au sens archivistique du terme ET de créer des «expositions» en ligne qui doivent s'émanciper de ce principe).
    • La possibilité de divers types d'API ou de partage des métadonnées permettant la réutilisation de ce qui est stockée par Omeka

    Le rôle des Humanités numériques:
    au-delà du rôle d'auxiliaire

    • Réelle occasion de nouvelles recherches
    • Certains outils permettront, s'ils sont implémentés, d'exploiter le fonds comme matériel de recherche d'une manière moins traditionnelle
    • La recherche au sein du LabEx EHNE sera donc modifiée par la découverte de ce fonds et par sa mise en données
    • Le contenu de l'encyclopédie bénéficiera amplement du fonds, dont le rôle ne se limitera pas à une simple illustration des notices

    Patrimoine, Public History et Humanités numériques:

    By Frédéric Clavert

    Patrimoine, Public History et Humanités numériques:

    • 1,389