Répertorier les échanges

dans les Tiers-Lieux

CONTEXTE

La Myne, à Villeurbanne

Typologie des relations dans la Myne

Processus de travail

sur un projet

EXEMPLE

L'Atelier Soudé, à la Myne

L'Atelier souffre aujourd'hui d'un manque de visibilité
sur ses propre ressources

Inventorier les ressources

  • Mobiliser ponctuellement un grand nombre
    de personnes pour répertorier l'entièreté de l'Atelier

     
  • Faire appel au volontariat pour prendre en charge
    une partie du travail d'inventaire

     
  • Imposer le travail d'inventaire comme
    condition à l'utilisation de l'atelier

Les enjeux de la recherche

  • Conserver la faible demande d'énergie en amont des projets pour favoriser le bouillonnement
     
  • Réduire la demande en énergie du "faire groupe" pour pérenniser son évolution

HYPOTHÈSE

Répertorier les échanges

Sous l'angle du capital ?

Sous l'angle du projet

  • Éviter l'inventaire personnel qui demande un engagement
     
  • Chaque échange dans un projet rend visible une partie du capital actif.
     
  • On peut réfléchir à un dispositif qui s'intègre dans la temporalité du projet.
     

Un inventaire en amont ?

Un engagement ad hoc

  • Il ne s'agit pas d'un dispositif qui s'ajoute à l'échange mais qui en rend compte à posteriori
     
  • Éviter de faire frein à la naissance des échanges
     
  • C'est un moyen de valider l'existence de l'échange

Rendre compte de quoi ?

Savoir, outil, matériel, temps

  • Ça participe à remplir l'inventaire sans énergie
     
  • Ça ajoute la dimension humaine à l'inventaire (qui sait quoi et de quel temps il dispose)
     
  • Un résumé des ressources humaines et matérielles qui renseigne les demandeurs, faiseurs et porteurs de projet

La perissabilité de l'information ?

Un inventaire de l'éphémère

  • Un suivi "en direct" de la circulation des ressources et des membres dans la Myne.
     
  • Une fonction pour avertir de l'épuisement d'une ressource
     
  • Un capital qui disparaît à la fin du projet

Quid du capital non-circulant ?

Le cas de l'expérimentation

  • Dans le cas de l'assistance c'est le demandeur qui fait
    le travail de répertorier les échanges

     
  • Dans une collaboration c'est le rôle du porteur de projet
     
  • Lors d'une expérimentation, plutôt que de répertorier les échanges, répertorier les réserves ?

La question de la réciprocité

Le poids de la visibilité

  • Il serait intéressant de tester le dispositif pour voir quels effets il produit sur les échanges entre les membres.
     
  • Représentera-t-il une charge trop lourde dans le projet ?
     
  • La visibilisation des échanges va-t-elle entrainer une tendance naturelle à trouver une réciprocité ?

Le dispositif comme condition d'entrée dans la Myne ?

tiers-lieux

By vazquez

tiers-lieux

  • 498